Entretien sur la collaboration entre Hans Kupfer & Sohn et Weber.

Pourquoi le service est de plus en plus important et pourquoi la numérisation n’est pas une fin en soi.

La charcuterie de la maison Hans Kupfer & Sohn est une valeur sûre dans les rayons frais des supermarchés. Cette entreprise familiale de Heilsbronn, en Allemagne, est surtout référencée pour ses produits tranchés et régale les consommateurs avec une vaste palette de spécialités. Le succès commercial de Kupfer vient, d’une part, du goût de ses produits et, d’autre part, d’une technique de production à disponibilité élevée et pourtant flexible. Dans ce domaine, Kupfer mise de plus en plus sur les lignes complètes de Weber Food Technology. Le rédacteur spécialisé Thorsten Sienk s’est entretenu avec Gerhard Tauscher et Arthur Hahn, du service de technique industrielle de Kupfer, ainsi qu’avec Matthias Köster, de la Société Weber, sur les dessous de ce concept « tout-en-un ».

Group photo of Kupfer & Sohn and Weber employees

Du trancheur à la machine d’emballage en passant par le chargement sur tapis , Weber a tout planifié et mis en service dans les ateliers de production de Kupfer. Sur la photo, de gauche à droite: Arthur Hahn, chef de projet technique chez Kupfer, Matthias Köster, responsable régional des ventes chez Weber Food Technology, et Gerhard Tauscher, responsable de la technique industrielle chez Kupfer.

Auteur: Thorsten Sienk, rédacteur spécialisé indépendant, Bodenwerder, Allemagne

En tant que producteur de charcuterie, qu’est-ce qui compte pour vous lorsque vous devez investir dans de nouvelles installations de production ?

« En ce qui concerne nos lignes, nous avons un objectif clair et nous voulons qu’elles soient réalisées clés en main. »

Thorsten Sienk: Si nous prenons un peu de recul et que nous considérons l’automatisation industrielle dans son ensemble, nous pouvons voir que les systèmes sont de moins en moins évalués à partir d’indicateurs de performance individuels purs, et davantage en fonction d’aspects tels que la disponibilité, le coût total de possession et l’efficacité énergétique. Nous pouvons également ajouter les termes tendance que sont la durabilité et la numérisation. En tant que producteur de charcuterie, qu’est-ce qui compte pour vous lorsque vous devez investir dans de nouvelles installations de production?

Arthur Hahn: Il nous faut un parc de machines flexible afin de pouvoir répondre rapidement aux différents souhaits du marché. Nos clients ont des attentes élevées. Si l’on ne peut pas livrer, on est vite éliminé.

Gerhard Tauscher: La disponibilité compte énormément. Nous pouvons compenser dans une certaine mesure la défaillance à court terme d’une ligne de production à l’aide d’autres lignes. Mais cela ne fonctionne pas pour tous les produits. Si l’on ne peut pas livrer la marchandise commandée, on risque rapidement des pénalités contractuelles coûteuses. La pression a augmenté ces dernières années. En ce qui concerne nos lignes, nous avons un objectif clair et nous voulons qu’elles soient réalisées clé en main. Auparavant, nous réalisions nous-mêmes nos lignes avec des machines provenant de différents fabricants. Cela représentait beaucoup de travail pour nous, et cela donnait régulièrement lieu à des discussions entre les fabricants en cas de problème dans la production quotidienne. Aujourd’hui, avec Weber Food Technology, nous misons sur un partenaire qui nous fournit des installations complètes, réalise avec nous l’étude de projet et nous déleste ainsi d’une grande part du travail. La compétence pour une ligne de production complète provient ainsi d’une source unique.

Vous fournissez actuellement à Kupfer des lignes de production complètes. Weber devient-elle une entreprise généraliste ?

« Un partenariat réussi va bien au-delà de la technique pure et ne s’arrête pas non plus à la mise en service. »

Thorsten Sienk: Weber Food Technology est surtout connue pour ses trancheurs. C’est avec ces machines que l’entreprise hessoise a révolutionné le marché dans les années 1980, contre toute attente. Et d’autres composants de ligne comme les solutions d’automatisation et les scanners jouent également un rôle central dans son offre. Depuis quelques années, Weber propose également des machines d'emballage. Vous fournissez actuellement à Kupfer des lignes de production complètes. C’est une nouveauté. Weber devient-elle une entreprise généraliste?

Matthias Köster: Les concepts de lignes complètes flexibles et modulaires sont en effet pour nous une stratégie orientée vers l’avenir – sans pour autant négliger notre coeur de métier: le tranchage, le chargement et l’emballage. Nous savons que le succès ne dépend pas de machines individuelles, mais plutôt de la direction que prennent les tendances. Je pense par exemple aux moyens d’économiser les matériaux d’emballage. C’est là que nous sommes demandés et sollicités en tant que partenaire. Nous n’attendons pas que les clients nous signalent des nouveautés. C’est nous qui faisons activement avancer l’innovation. Un partenariat réussi va donc bien au-delà de la technique pure, et ne s’arrête pas non plus à la mise en service.

Comment dois-je m’imaginer ce partenariat dans la pratique ?

« Les résultats de nos partenaires sont notre priorité. »

Thorsten Sienk: Comment dois-je m’imaginer ce partenariat dans la pratique?

Arthur Hahn: Avec Weber, nous pouvons parler de tout et chercher des solutions ensemble. Dans notre secteur, la bureaucratie n’est pas la voie à suivre, nous avons besoin d’une collaboration directe. Cela fonctionne très bien avec Weber.

Matthias Köster: Kupfer et Weber sont deux PME gérées par leur propriétaire, où l’on accorde de la valeur au travail en équipe pour créer ensemble quelque chose de bien. Pour cela, il faut établir une base de confiance, un dialogue direct et horizontal, et surtout de l’empathie. Chez Weber, ces valeurs font partie de la culture d’entreprise vécue au quotidien. Les résultats de nos partenaires sont notre priorité.

Arthur Hahn: Et c’est exactement ainsi que fonctionne le partenariat. Nous connaissons notre savoir-faire en matière de transformation de la charcuterie. Weber se base sur ce savoir ainsi que sur nos exigences techniques pour mettre au point un concept, et nous obtenons une excellente ligne de production.

C’est une collaboration qui va au-delà de la livraison et de la mise en service.

« Cela fait longtemps qu’il ne s’agit plus seulement de mettre en place le matériel. »

Thorsten Sienk: Monsieur Köster, vous avez mentionné que cette collaboration allait au-delà de la livraison et de la mise en service technique. Qu’est-ce que cela signifie concrètement?

Matthias Köster: Avec Kupfer, nous avons tout d’abord conçu des lignes efficientes, pour lesquelles nous avons de plus mis au point un concept de service adapté. Car la durabilité et le partenariat ne sont pas définis par des contrats de vente, mais par l’exploitation commune des lignes.

Gerhard Tauscher: Lorsque nous comparons les offres de différents fabricants, la disponibilité du service est pour nous un facteur de plus en plus important. Avant d’investir, nous évaluons également comment les installations d’un certain fabricant se sont comportées par le passé, notamment en termes de durée de vie et de durée de service. Cela fait longtemps qu’il ne s’agit plus seulement de mettre en place le matériel.

Thorsten Sienk: Cela signifie que Weber doit arriver rapidement sur place en cas de panne technique?

Gerhard Tauscher: Tout à fait. Nous n’avons pratiquement pas de redondance si une installation tombe en panne. Dans ce cas, si nous ne réagissons pas rapidement, les coûts d’immobilisation atteignent vite un montant à cinq chiffres. Il faut payer le personnel même s’il ne peut pas travailler. Il y a des frais de rééquipement et d’heures de technicien, voire aussi des pénalités. La disponibilité du service est un point essentiel. Même si nos techniciens sont compétents, ce ne sont pas des spécialistes, mais des généralistes qui doivent s’occuper de plus de 20 lignes. Lorsque nous ne pouvons plus rien faire en interne, nous faisons appel aux techniciens experts de Weber, qui doivent être disponibles rapidement. Nous ne pouvons pas attendre deux jours. Après tout, nous ne sommes pas un musée.

C’est aussi l’occasion de poursuivre le développement de manière très ciblée.

« Pour une réparation de pièce d’usure, le service peut être planifié. »

Thorsten Sienk: Malgré tous les avantage qu’offre le Remote Service, il n’est pas toujours facile de planifier les réparations : en dehors des possibilités numériques, comment assurez-vous dans les faits l’approvisionnement rapide en pièces de rechange?

Matthias Köster: Avec Kupfer, nous avons mis en place un stock de pièces de rechange directement sur le site de Heilsbronn. C’est une nouveauté pour Weber. Cette stratégie de stockage donne un accès direct aux pièces de rechange fréquemment utilisées. Chaque semaine, l’inventaire est dressé et les pièces sont clairement attribuées aux machines concernées. Cela nous permet de ne pas nous soucier du temps d’approvisionnement en pièces de rechange. Le processus de commande est rapide et nous économisons en outre les frais d’éventuelles expéditions en express.

Arthur Hahn: Pour une réparation de pièce d’usure, le service peut être planifié. Je peux donc effectuer l’intervention à un moment où l’installation est de toute façon à l’arrêt. Grâce au stock de pièces de rechange sur place, nous pouvons agir avec flexibilité. C’est tout l’intérêt du système, notamment en ce qui concerne la disponibilité globale.

Matthias Köster: Cette stratégie de stockage est avantageuse pour nous, surtout avec l’affectation des besoins en pièces de rechange par ligne, car nous partons des conditions de fonctionnement réelles pour identifier les endroits auxquels l’usure est plus importante.

Thorsten Sienk: Cela signifie que vous pouvez poursuivre le développement de manière très ciblée en fonction des besoins en pièces de rechange par ligne?

Matthias Köster: Exactement – aucun banc d’essai ne peut nous fournir ces informations décisives.

Arthur Hahn: Il est aussi passionnant de voir comment l’expérience acquise chez nous se traduit plus tard par des améliorations. C’est très satisfaisant et motivant lorsque nos propres idées se retrouvent dans la prochaine génération de machines.

Contact

Nous avons hâte de recevoir votre message.

Pictogramme du contact
Weber Inc. U.S. Sales
Weber Inc.
10701 N. Ambassador Drive
64153 Kansas City MO
Téléphone : +1 816 891 0072
Pictogramme du contact
Weber Inc. U.S. Sales
Weber Inc.
10701 N. Ambassador Drive
64153 Kansas City MO
Téléphone : +1 816 891 0072